Citations d’Omraam Mikhaël Aïvanhov

Ce site web est un test pour www.evolution-101.com. Veuillez vous référer à celui-ci. L’amour est une force et cette force agit sur vous,
sur votre mental, sur votre volonté, sur votre corps même,
et il vous donne d’immenses possibilités.
 
Tant que vous ne connaîtrez pas l’amour comme état de conscience,
vous serez dans l’obscurité et vous ne comprendrez pas grand-chose à la vie.
 
Je compte sur mon amour, je veux aimer et si les autres
ne veulent pas aimer, c’est leur affaire.
 
Le meilleur remède à la peur, c’est l’amour :
si vous aimez, la peur disparaît.
 
L’amour, c’est comme l’essence pour votre voiture :
si vous avez de l’essence dans le réservoir, vous pouvez aller très loin,
mais si l’essence manque, où irez-vous ? Et si l’amour manque, où irez-vous ?
 
L’art véritable, c’est de faire de son existence et
de son être entier une œuvre d’art.
 
Le jour où vous saurez ce qu’est le véritable amour,
vous retirerez de chaque rencontre des éléments plus purs,
plus chaleureux, plus lumineux, des éléments d’immortalité.
 
Seul l’amour peut vous donner la patience et
vous ouvrir les yeux sur les intentions des autres.
 
Le véritable amour ne vous épuise pas, au contraire,
il vous embellit, il vous illumine.
 
Le véritable amour pense avant tout au bonheur de l’autre.
 
L’amour véritable doit tout améliorer dans l’être que vous aimez,
il doit l’élever, le renforcer, l’illuminer.
 

L’avenir x Sur quoi devez-vous fonder votre espérance ? Sur la certitude que
l’avenir peut toujours être meilleur. Même si le présent n’est pas fameux,
les puissances de la vie et du bien sont telles qu’elles peuvent toujours
triompher du mal, du moment que vous décidez de vous associer à elles
 
La seule liberté qu’il vaut la peine de conquérir est la liberté intérieure :
c’est elle qui vous permettra de découvrir les vérités essentielles dont vous
avez besoin pour vous orienter et être soutenu dans la vie.
 
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, et même si
aujourd’hui le soleil est caché par des nuages, demain
vous le verrez se lever et tout vous sourira
 
Ne pas s’inquiéter du lendemain, oui, mais à condition de penser
à aujourd’hui, de bien vivre aujourd’hui, sinon vous passerez chaque
lendemain à réparer les conséquences des fautes commises la veille.
 
Seul celui qui recherche les biens spirituels peut être véritablement optimiste.
Quant à celui qui se concentre sur les biens matériels, même s’il est d’abord plein
d’espoir, il sera un jour ou l’autre obligé d’abandonner ses illusions.
 
Le bien XY Le bien commence par des choses insignifiantes, par de
toutes petites choses. Mais elles grandissent continuellement,
elles augmentent, elles se multiplient, elles s’organisent
et s’unissent en un tout complet.
 
Ne vous posez pas tellement de questions sur l’utilité de faire le bien.
Tout ce que vous pouvez faire de bon, que ce soit par des actes,
par des paroles, par des sentiments, par des pensées, faites-le,
et laissez ensuite le temps accomplir son cœur.
 
On a toujours plus de chance d’améliorer une situation
si on se concentre davantage sur le bien que sur le mal.
 
Celui qui a beaucoup d’amour dans son cœur est heureux avec tout le monde.
Oui, il découvre chez tous les êtres des qualités, des richesses.
 
Cherchez le beau et le bien chez tous les êtres et particulièrement
chez ceux qui ont contribué par leur génie, par leurs vertus à l’évolution
de l’humanité : ainsi vous serez toujours émerveillé,
vous ne courrez aucun danger de sombrer dans le désespoir.
 
En ne cessant de souligner les défauts des autres, les humains
ne se rendent pas compte qu’ils entrent en contact avec
leurs défauts et se font donc du mal à eux-mêmes.
 
Tout ce que vous faites pour votre seule
satisfaction personnelle ne peut pas durer.
 
La majorité des gens ne sont ni méchants ni mal intentionnés,
beaucoup même souhaitent sincèrement être utiles aux autres.
 
Même si vous ne devez récolter qu’indifférence ou ingratitude,
ne cessez jamais d’aimer et de faire le bien. Car l’amour en vous
est une source, et si vous décidez de l’empêcher de couler,
c’est d’abord vous qui allez-vous assécher.
 
Celui qui consacre ses facultés mentales, son temps, ses forces, à venir
en aide à son prochain, est le plus intelligent. Car la véritable intelligence,
c’est de s’oublier pour se mettre au service des autres.
 
Vous ne représentez quelque chose de grand, de beau
qu’à proportion de ce que vous faites pour les autres.
Là, personne ne peut diminuer votre vraie valeur.
 
Si vous voulez savoir où en sont les humains dans leur évolution,
observez s’ils sont capables d’apprécier la valeur, les qualités des autres.
 
Il faut s’oublier un peu, ne pas toujours mettre en avant ses points
de vue, ses goûts, mais se montrer compréhensif, indulgent, patient…
C’est un sacrifice, mais ce sacrifice est une force, oui, et voilà
la grande idée devant laquelle vous devez vous incliner.
 
Le bonheur XY Vivre, c’est être toujours rayonnant, lumineux,
expressif, c’est faire jaillir de soi la vie.
 
Penser que l’essentiel est de pouvoir s’amuser et se distraire,
c’est rater son existence.
 
Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini.
 
Vous suivez un enseignement spirituel et vous trouvez cette
philosophie magnifique. Oui, mais tant que vous ne vous déciderez
pas à la mettre en pratique, vous ne la comprendrez pas.
 
Ne croyez pas que le bonheur viendra nécessairement sous la forme
où vous l’attendez. Tellement de possibilités se présentent à vous !
Mais vous ne les voyez pas et vous ne voulez pas les voir.
 
La condition du bonheur, c’est l’amour, oui, seulement l’amour,
pas la science ni même la philosophie.
 
Si vous attendez toujours qu’on pense à vous, qu’on vous comprenne,
qu’on vous aide, qu’on vous aime, vous ne serez jamais heureux.
Voulez-vous être heureux ? Ne demandez pas d’être aimé,
mais aimez, vous, jour et nuit, et vous serez sans arrêt dans le bonheur.
 
Il ne faut pas confondre une satisfaction momentanée avec le bonheur.
Vous ne pouvez donc pas dire que vous êtes heureux parce que vous
avez obtenu ce que vous désiriez : des succès, des avantages
matériels, ou même l’amour d’un homme ou d’une femme…
Pourquoi ? Parce que vous ne pouvez jamais être sûr que cela durera.
 
Le vrai bonheur est un état durable, et pour être durable il faut qu’il
ait pour base une compréhension et une sensation correctes des choses.
 
Lorsqu’on est capable de trouver le bonheur en soi-même,
on sera fort dans n’importe quelle condition.
 
Si le bonheur était synonyme de plaisir,
le monde entier nagerait dans la félicité.
 
Le bonheur, le vrai bonheur est très difficile à obtenir, mais
ce n’est pas une chose impossible. Il faut beaucoup de travail,
beaucoup de volonté, et surtout beaucoup de discernement :
comprendre que ce que la majorité des humains appelle « bonheur »
ne sont que des petits plaisirs, des petites satisfactions,
des apparences de bonheur.
 
Les connaissances XY Connaissance XY Il est inutile de perdre votre temps à acquérir un savoir qui vous
quittera peu après. Mais améliorez votre façon de vivre, et la
véritable mémoire commencera à s’éveiller en vous.
 
Celui qui se contente d’accumuler des connaissances sur toutes sortes de sujets,
même s’il est fier de posséder « un bon bagage intellectuel », comme on dit,
ce n’est pas cela qui lui permettra d’évoluer et de contribuer à l’évolution de toute l’humanité.
 
L’essentiel, c’est que vous construisiez quelques choses avec ce que
vous avez. En général, les humains ne construisent rien avec leur savoir ;
Il est éparpillé dans leurs armoires, dans leurs bibliothèques, et c’est tout. Comprar Calzoncillos Calvin Klein Baratos Nos connaissances sont de deux sortes : celles qui nous appartiennent en
propre, parce que nous les avons réellement goûtées, vécues, et celles qui nous
sont d’une certaine façon étrangères, parce qu’elles restent théoriques, livresques.
 
Chaque connaissance que vous avez expérimentée, vécue,
restera pour toujours en votre possession.
 
Le savoir officiel que nous recevons dans les écoles et les universités,
nous donne toutes les possibilités matérielles : une situation, de l’argent,
du prestige. Mais ce savoir ne nous transforme pas, et nous restons les
mêmes avec nos incertitudes et nos faiblesses.
 
C’est dans la vie quotidienne qu’il faut d’abord montrer qu’on sait quelque chose.
En lisant des livres, bien sûr, on arrive toujours à acquérir des connaissances, et même
à devenir très érudit. Le vrai savoir, c’est d’être capable de se maîtriser, de se libérer
de ses faiblesses, de ne plus être éternellement la proie de tiraillements intérieurs. Guía de compras Ropa Interior Calvin Klein Madrid Boxer Calvin Klein Baratos
 
Les croyances, Croire x ou Croyance x Aujourd’hui, croire ne suffitx plus ; les gens ont besoin de comprendre.
 
Un être vraiment raisonnable ne dit jamais : « Je crois » ou
« Je ne crois pas ». Il réfléchit, il vérifie, il expérimente longtemps
les choses, et à la fin il peut dire non pas « je crois » mais « je sais ».
 
Lorsqu’un être est convaincu, tôt ou tard il entraîne la conviction des autres,
il transmet à tous cette conviction, elle est contagieuse.
 
La méfiance enferme les êtres dans leurs défauts, leurs limitations,
alors que la confiance peut les libérer.
 
Puisque les choses et les êtres deviennent en nous ce que nous croyons qu’ils sont,
il y a là tout un travail à faire. D’abord, être vigilant pour ne pas devenir sa propre
victime en transformant en mal ce qui est simplement neutre ou même bon; mais aussi
s’efforcer de transformer ce qui est négatif et nuisible en quelque chose de bénéfique.
 
Un homme dont l’intellect est peu développé croit dur comme fer tout ce qu’on
lui enseigne sur la religion, il a ce qu’on appelle « la foi du charbonnier ». Mais
voici qu’il commence à s’instruire, il développe son esprit critique, alors peu à
peu le doute s’insinue en lui, ses convictions mollissent, il perd la foi. Mais s’il
continue à s’instruire, à approfondir, il retrouve la foi, la vraie foi,
une foi inébranlable qui est fondée sur un savoir.
 
Il ne faut pas s’imaginer qu’il suffit de croire pour mériter le salut, ce serait trop
facile ; n’importe qui peut avoir la foi et continuer à vivre comme un malfaiteur.
 
On ne peut pas reprocher aux gens d’avoir des convictions, mais ils devraient se
demander parfois ce qu’elles valent et s’il ne serait pas utile de les réviser.
 
Pour vivre nous avons besoin de nous appuyer sur un certain nombre de croyances :
elles sont comme des supports pour notre vie affective, intellectuelle
 
Le plus grave défaut des humains, celui qui met le plus d’obstacles à leur
évolution, c’est la croyance indéracinable en l’infaillibilité de leurs
raisonnements et de leurs points de vue.
 
La discipline et l’effort x, volonté x discipline x Le pouvoir de l’homme de cheminer vers un mieux-être réside dans
ses efforts répétés chaque jour. C’est la maîtrise de ces petites choses
qui vous donnera la possibilité de maîtriser les grandes.
 
Quand on se laisse gouverner par ce qui est agréable,
la suite est le plus souvent désagréable.
 
Seul un sage peut posséder tout l’or du monde sans jamais faire de mal :
parce qu’il est maître et de lui-même et de l’or.
 
La patience est une qualité qui doit accompagner toutes les autres.
Il faut être sage et patient, être généreux et patient, être fort et patient,
sinon toutes ces qualités que sont la sagesse, la générosité,
la force, etc., perdent rapidement de leur pouvoir.
 
Quoi que vous obteniez extérieurement, vous n’aurez jamais
la plénitude, car la plénitude ne se trouve que dans l’effort
personnel, l’effort de la volonté, de la pensée, de l’imagination.
 
S’il n’apprend pas à se dominer, à se maîtriser, l’homme supprime
toutes ses possibilités de devenir fort, puissant, intelligent.
 
Personne n’a le droit d’influencer négativement les autres en leur mettant
des limites, en leur disant qu’ils n’arriveront jamais à réaliser leurs bons projets.
Il faut toujours encourager les êtres à travailler, à faire des efforts.
 
Tous les humains veulent le bonheur, mais ils ne savent pas
comment l’obtenir et n’imaginent même pas qu’il y a pour
cela un travail à faire, une discipline à suivre.
 
La patience travaille avec le temps. Avec le temps, tout ce
que vous avez vécu, même les moments les plus difficiles,
peuvent devenir une source d’enrichissement et de joie.
 
Et la patience est aussi une manifestation de la force.
Celui qui est fort ne se laisse pas entamer par le comportement
des gens de son entourage, tandis que le faible ne supporte rien,
la moindre contrariété le met hors de lui.
 Nous faisons des progrès grâce à ce qui nous résiste.
 
Nous faisons des progrès grâce à ce qui nous résiste.
 
La générosité x, donner x Nous avons reçu gratuitement, nous devons donner gratuitement.
 
Notre cœur doit être rempli d’amour pour les humains qui sont tous nos frères ;
nous devons penser à eux et les aider sans attendre la moindre récompense.
Pourquoi ? Parce que nous avons déjà la récompense ; c’est cette dilatation
intérieure, cette chaleur, cette inspiration qui nous comblent lorsque nous aimons.
 
Au contraire, celui qui a travaillé pour acquérir des richesses spirituelles
sait que personne ne peut les lui prendre, et il est toujours prêt à les partager,
parce qu’il sent qu’en cherchant à en faire bénéficier les autres,
c’est lui qui s’enrichit
 
En développant la bonté, la patience, la générosité, l’abnégation,
non seulement vous sentirez que vous vous épanouissez, mais à cause
de votre rayonnement, vous serez un jour apprécié et aimé de tous.
 
Celui qui prend s’appauvrit et celui qui donne s’enrichit.
Parce que donner, c’est éveiller en soi des forces inconnues
qui sommeillaient quelque part dans les profondeurs.
 
Est-ce que vous savez que votre vie peut devenir extraordinairement
vous ouvrir, à devenir plus fraternels, plus généreux.
 
Nous ne possédons vraiment que ce que nous sommes capables de donner.
 
Apprenez à faire le bien sans rien dire, sans vouloir qu’on sache que c’est
vous qui l’avez fait. Ainsi, non seulement vous éprouverez une joie secrète,
mais vous éveillerez chez les autres quelque chose de bon.
 
L’amour est cette capacité d’arracher de nous-même
ce qui nous est le plus cher afin de le donner.
 
L’harmonie et la sérénité XY, harmonie xy L’harmonie, c’est donc la synthèse de toutes les qualités, toutes les vertus réunies. En travaillant sur l’harmonie, vous touchez le cœur des choses. Omraam Mikhaël Aïvanhov Comme on ne peut donner aux autres que ce qu’on possède déjà soi-même,
cherchez d’abord à créer en vous l’harmonie et la lumière puis,
quand vous sentez que vous avez réussi à rendre cette harmonie
et cette lumière réelles en vous, projetez-les dans l’espace.
 
L’harmonie est le plus grand de tous les biens.
 
Quand on n’est pas harmonieux, quand on est agité, crispé,
ou irrité, on a beau insister pour avoir au moins une qualité,
rien à faire : tout ce que l’on a de mauvais en soi est là
pour mordre, pour piquer, pour frapper, pour désagréger.
 
Être en bonne harmonie avec soi-même, c’est contribuer à une
meilleure harmonie dans le monde entier. Car si vous tenez vraiment
à votre perfectionnement, à votre épanouissement, à votre salut
définitif, vous devez travailler sur l’harmonie, c’est-à-dire
harmoniser votre être avec toutes les forces de l’univers.
 
On se demande parfois d’où vient cette expression de sérénité
qui caractérise les traits de certains sages. Tout simplement, de ce
qu’ils sont parvenus à vaincre la peur de perdre quoi que ce soit. Moda
 
La joie XY Il y a des activités qui ne procurent aucun plaisir, mais qui,
comme le dévouement et le sacrifice, sont des sources de joie pure.
 
En prononçant le mot « merci », c’est comme une source de lumière,
de paix et de joie que vous faites jaillir dans votre âme.
 
Vous ne trouverez jamais de vraie joie en dehors
de la joie que vous donnez aux autres.
 
N’attendez pas que les autres vous apportent la vie,
qu’ils vous apportent l’amour, qu’ils vous apportent la joie :
c’est vous d’abord qui devez ouvrir en vous les sources
de la vie, de l’amour et de la joie.
 
Alors, au lieu d’attendre de posséder quelque chose ou quelqu’un
pour vous réjouir, faites le contraire : réjouissez-vous de la simple
existence des êtres et des choses car, dans cette joie qu’ils
vous donnent, vous avez la sensation qu’ils vous appartiennent.
 
Mieux aimer XY Savoir aimer est la chose la plus grandiose.
 
Combien aiment de n’importe quelle façon, n’importe qui,
n’importe quand et ensuite disent que l’amour apporte tous les malheurs.
 
Il ne suffit pas d’aimer les êtres,
vous devez vous demander comment vous les aimez.
 
Chacun de vous doit résoudre le problème comment
se comporter envers les autres, et non pas comment les autres
se comportent envers lui.
 
Quand vous commencerez à comprendre vraiment, avec tout votre être,
ce que c’est de vivre avec amour, votre existence entière sera transformée.
L’amour jaillira en vous sans arrêt.
 
Pour celui qui sait le comprendre et le manifester,
l’amour représente une puissance extraordinaire.
 
C’est en cherchant à perfectionner votre façon d’aimer que vous
arriverez un jour à puiser cet amour qui est répandu partout dans l’univers.
 
Vous n’avez donc qu’une question à vous poser pour juger
de la qualité de votre amour : est-ce que grâce à lui,
l’être que vous aimez s’épanouit ?
 
Le monde intérieur, intérieur xy L’être humain n’a que très peu de pouvoir sur le monde extérieur,
c’est entendu, mais sur son monde intérieur il est tout-puissant. Moda de otoño
 
On ne peut rien trouver extérieurement que l’on n’ait
au préalable trouvé intérieurement, c’est une loi.
 
La souffrance donne à l’homme la possibilité
de descendre en lui-même pour réfléchir.
 
Donner un sens à sa vie est la récompense d’un travail intérieur,
patient, incessant que l’homme a entrepris de faire sur lui-même.
 
La patience, la vraie, s’accompagne d’une sensation de force et de paix,
elle suppose donc que vous ayez fait préalablement un grand travail intérieur.
Il faut avoir acquis beaucoup de sagesse pour être enfin patient.
 
La pensée XY À quoi cela vous servira de pouvoir aller et venir librement,
si vous transportez des pensées, des sentiments et des désirs qui vous ligotent ?
 
Il ne suffit pas d’avoir de temps à autre un moment d’inspiration, de
lumière, pour donner un sens à sa vie ; il faut aussi apprendre à faire
durer ce moment afin qu’il devienne un état de conscience permanent.
 
Mais travaillez sur l’idée d’aimer, de faire le bien, de pardonner
et d’apporter partout l’harmonie… Il arrivera un moment où cette
idée deviendra si puissante qu’elle imprégnera toutes vos cellules.
 
La paix est un état de conscience supérieur que nous ne
pouvons atteindre qu’en travaillant à rendre nos pensées
et nos sentiments plus désintéressés et plus généreux.
 
Celui qui a passé des années à entretenir des pensées et des sentiments
désordonnés ne pourra pas tout redresser en quelques jours. Il devra
travailler pendant très longtemps aussi avant d’obtenir des résultats.
 
La sagesse XY Devenir riche avant d’être sage,
c’est la meilleure façon de se faire haïr des autres.
 
Imaginez que vous traciez un sillon et que dans ce sillon vous
fassiez couler de l’eau. T Shirt Givenchy Homme Pas Cher Ce sillon, c’est la sagesse qui vous
indique la bonne direction, le chemin à suivre ; et l’eau,
c’est l’amour qui vous soutient tout au long de ce chemin.
 
X Si vous voulez aider les êtres, sachez que l’amour ne suffit pas,
il faut que la sagesse vienne aussi dire son mot.
 
Il faut apprendre à harmoniser les deux courants en soi-même :
savoir quand il est souhaitable de manifester l’amour et quand la sagesse.
 
Si vous voulez aider les êtres, sachez que l’amour ne suffit pas,
il faut que la sagesse vienne aussi dire son mot.
 
Se transformer XY L’être humain est venu sur la terre pour faire un
travail, et d’abord un travail sur lui-même,
afin de se dépasser, de se surpasser.
 
L’ambiance dans laquelle vivent les êtres contribue
beaucoup à faire ressortir leurs bons ou leurs mauvais côtés.
 
Le ciel semble souvent nous brimer en nous imposant
des limites, des contraintes, c’est pour éveiller en
nous la volonté de vaincre et de nous libérer.
 
L’espérance n’est pas une vague aspiration à une existence plus facile,
plus agréable, mais une sagesse qui sait utiliser le passé et
le présent pour se projeter dans l’avenir et agir sur lui.
 
Il n’y a rien de plus nocif pour la vie spirituelle
que de ne pas voir clair en soi.
 
La vérité xY L’amour et la sagesse s’unissent pour donner naissance à la vérité.
 
Tous les efforts que vous faites pour améliorer votre vie physique,
matérielle, ne vous rendront pas tellement heureux si vous
ne vous efforcez pas, d’abord, de connaître et d’accepter
les vérités qui amélioreront votre vie intérieure.
 
Pour celui qui la cherche honnêtement,
la vérité n’est pas tellement difficile à trouver.
 
Ce que nous appelons la vérité est toujours notre vérité. Comprar Calzoncillos Calvin Klein
C’est pourquoi il existe une vérité vivante, riche, pour
celui qui est capable de sentir les choses au-delà des
apparences, et une vérité pauvre pour celui qui ne sent rien.
 
Seul celui qui, grâce à la connaissance des vérités spirituelles,
a su mettre de l’ordre en lui-même, réalise le vrai silence.
 
La vie xY Les événements de la vie quotidienne nous inspirent des
sentiments, des émotions qu’il faut apprendre à considérer
comme une matière sur laquelle nous pouvons travailler.
 
La vie telle que chacun la voit est en grande partie
le reflet de ce qu’il est lui-même.
 
Votre vie n’est pas tellement difficile à cause de malheurs et
de catastrophes (qui n’arrivent que rarement d’ailleurs) elle est
difficile parce que vous vous faites des montagnes avec des riens.
 
L’essentiel, c’est à vie, et il faut donc la protéger, la purifier, la sanctifier,
éliminer ce qui l’entrave ou la bloque, parce qu’ensuite grâce à elle
on obtient la santé, la force, la beauté, la puissance l’intelligence.
 
Cette vie que nous avons reçue, il dépend de nous de la renforcer, de la
rendre plus belle, plus subtile, plus spirituelle. La vie a une infinité de degrés.
Celui qui reste dans les degrés inférieurs ne peut entrer en communication
qu’avec les réalités qui sont à son niveau.
 
Divers XY Au lieu de souffrir toujours de ce qui vous manque,
apprenez à vous réjouir de ce que vous avez.
 
Que chacun examine sa vie, qu’il analyse les bases sur
lesquelles il l’a construite : combien de choses vaines,
illusoires, inutiles il va découvrir !
 
Aucun acte n’est efficace tant que l’être humain n’a pas réalisé la paix en lui.
 
Vouloir gagner beaucoup d’argent n’est pas mauvais, mais tout dépend
de votre but, de votre idéal, de ce que vous voulez réaliser dans votre vie.
 
L’homme complet est celui qui est capable d’embrasser
les trois mondes : la philosophie, la religion
(qui comprend aussi la morale) et l’art.
 
Que ceux qui réussissent n’oublient pas qu’ils doivent leur
succès aux efforts et aux sacrifices de ceux qui les ont précédés.
 
L’être humain est comme l’arbre : comme l’arbre sa mission sur
la terre est de donner des fruits. Et que sont ces fruits ? Des pensées,
des sentiments et des actes beaux, nobles, grands.
 
Beaucoup d’épreuves de la vie sont plus imaginaires que réelles.
 

Biographie de Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986) : Omraam Mikhaël Aïvanhov est un philosophe issu d’une famille bulgare modeste du petit village de Serbtzi dans la région de Macédoine. Adolescent, il rencontre le philosophe Peter Deunov dont il suit l’enseignement ésotérique chrétien. Après un certain temps, celui-ci l’envoie en France afin de préserver son œuvre de la menace communiste. C’est ce pays d’adoption qu’il a vécu la majeure partie de sa vie. Il a dispensé oralement son enseignement philosophique et spirituel pendant près d’un demi-siècle. Omraam Mikhaël Aïvanhov a développé une pensée originale devant de nombreux auditoires. Dans ses exposés, il a abordé des questions existentielles telles que :     – Pourquoi sommes-nous ici ?     – Comment se comporter dans la vie quotidienne ?     – Comment surmonter les obstacles de la vie ?     – Comment mieux comprendre nos semblables ?     – Comment devenir de meilleures personnes (son sujet principal) ? Biographie de Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986) : Omraam Mikhaël Aïvanhov est un philosophe et pédagogue issu d’une famille bulgare modeste du petit village de Serbtzi dans la région de Macédoine. Adolescent, il rencontre le philosophe Peter Deunov dont il suit l’enseignement ésotérique chrétien. Après un certain temps, celui-ci l’envoie en France afin de préserver son œuvre de la menace communiste. C’est ce pays d’adoption qu’il a vécu la majeure partie de sa vie. Il a dispensé oralement son enseignement philosophique et spirituel pendant près d’un demi-siècle. Omraam Mikhaël Aïvanhov a développé une pensée originale devant de nombreux auditoires. Dans ses exposés, il a abordé des questions existencielles telles que : – Pourquoi sommes-nous ici ? – Comment se comporter dans la vie quotidienne ? – Comment mieux comprendre nos semblables ? – Comment surmonter les obstacles de la vie ? – Comment devenir de meilleures personnes (son principale sujet) ? Livres de Omraam Mikhaël Aïvanhov : www.prosveta.fr L’amour x L’amour est une force et cette force agit sur vous,
sur votre mental, sur votre volonté, sur votre corps même,
et il vous donne d’immenses possibilités.
 
Tant que vous ne connaîtrez pas l’amour comme état de conscience,
vous serez dans l’obscurité et vous ne comprendrez pas grand-chose à la vie.
 
Je compte sur mon amour, je veux aimer et si les autres
ne veulent pas aimer, c’est leur affaire.
 
Le meilleur remède à la peur, c’est l’amour :
si vous aimez, la peur disparaît.
 
L’amour, c’est comme l’essence pour votre voiture :
si vous avez de l’essence dans le réservoir, vous pouvez aller très loin,
mais si l’essence manque, où irez-vous ? Et si l’amour manque, où irez-vous ?
 
L’art véritable, c’est de faire de son existence et
de son être entier une œuvre d’art.
 
Le jour où vous saurez ce qu’est le véritable amour,
vous retirerez de chaque rencontre des éléments plus purs,
plus chaleureux, plus lumineux, des éléments d’immortalité.
 
Seul l’amour peut vous donner la patience et
vous ouvrir les yeux sur les intentions des autres.
 
Le véritable amour ne vous épuise pas, au contraire,
il vous embellit, il vous illumine.
 
Le véritable amour pense avant tout au bonheur de l’autre.
 
L’amour véritable doit tout améliorer dans l’être que vous aimez,
il doit l’élever, le renforcer, l’illuminer.
 

L’avenir x Sur quoi devez-vous fonder votre espérance ? Sur la certitude que
l’avenir peut toujours être meilleur. Tangas Calvin Klein Baratos Bragas Calvin Klein Même si le présent n’est pas fameux,
les puissances de la vie et du bien sont telles qu’elles peuvent toujours
triompher du mal, du moment que vous décidez de vous associer à elles
 
La seule liberté qu’il vaut la peine de conquérir est la liberté intérieure :
c’est elle qui vous permettra de découvrir les vérités essentielles dont vous
avez besoin pour vous orienter et être soutenu dans la vie.
 
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, et même si
aujourd’hui le soleil est caché par des nuages, demain
vous le verrez se lever et tout vous sourira
 
Ne pas s’inquiéter du lendemain, oui, mais à condition de penser
à aujourd’hui, de bien vivre aujourd’hui, sinon vous passerez chaque
lendemain à réparer les conséquences des fautes commises la veille.
 
Seul celui qui recherche les biens spirituels peut être véritablement optimiste.
Quant à celui qui se concentre sur les biens matériels, même s’il est d’abord plein
d’espoir, il sera un jour ou l’autre obligé d’abandonner ses illusions.
 
Le bien XY Le bien commence par des choses insignifiantes, par de
toutes petites choses. Mais elles grandissent continuellement,
elles augmentent, elles se multiplient, elles s’organisent
et s’unissent en un tout complet.
 
Ne vous posez pas tellement de questions sur l’utilité de faire le bien.
Tout ce que vous pouvez faire de bon, que ce soit par des actes,
par des paroles, par des sentiments, par des pensées, faites-le,
et laissez ensuite le temps accomplir son cœur.
 
On a toujours plus de chance d’améliorer une situation
si on se concentre davantage sur le bien que sur le mal.
 
Celui qui a beaucoup d’amour dans son cœur est heureux avec tout le monde. Tanga Calvin Klein
Oui, il découvre chez tous les êtres des qualités, des richesses.
 
Cherchez le beau et le bien chez tous les êtres et particulièrement
chez ceux qui ont contribué par leur génie, par leurs vertus à l’évolution
de l’humanité : ainsi vous serez toujours émerveillé,
vous ne courrez aucun danger de sombrer dans le désespoir.
 
En ne cessant de souligner les défauts des autres, les humains
ne se rendent pas compte qu’ils entrent en contact avec
leurs défauts et se font donc du mal à eux-mêmes.
 
Tout ce que vous faites pour votre seule
satisfaction personnelle ne peut pas durer.
 
La majorité des gens ne sont ni méchants ni mal intentionnés,
beaucoup même souhaitent sincèrement être utiles aux autres.
 
Même si vous ne devez récolter qu’indifférence ou ingratitude,
ne cessez jamais d’aimer et de faire le bien. Car l’amour en vous
est une source, et si vous décidez de l’empêcher de couler,
c’est d’abord vous qui allez-vous assécher.
 
Celui qui consacre ses facultés mentales, son temps, ses forces, à venir
en aide à son prochain, est le plus intelligent. Car la véritable intelligence,
c’est de s’oublier pour se mettre au service des autres.
 
Vous ne représentez quelque chose de grand, de beau
qu’à proportion de ce que vous faites pour les autres.
Là, personne ne peut diminuer votre vraie valeur.
 
Si vous voulez savoir où en sont les humains dans leur évolution,
observez s’ils sont capables d’apprécier la valeur, les qualités des autres.
 
Il faut s’oublier un peu, ne pas toujours mettre en avant ses points
de vue, ses goûts, mais se montrer compréhensif, indulgent, patient…
C’est un sacrifice, mais ce sacrifice est une force, oui, et voilà
la grande idée devant laquelle vous devez vous incliner.
 
Le bonheur XY Vivre, c’est être toujours rayonnant, lumineux,
expressif, c’est faire jaillir de soi la vie.
 
Penser que l’essentiel est de pouvoir s’amuser et se distraire,
c’est rater son existence.
 
Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini.
 
Vous suivez un enseignement spirituel et vous trouvez cette
philosophie magnifique. Oui, mais tant que vous ne vous déciderez
pas à la mettre en pratique, vous ne la comprendrez pas.
 
Ne croyez pas que le bonheur viendra nécessairement sous la forme
où vous l’attendez. Fendi T Shirt Monster Comprar Bikini Calvin Klein Tellement de possibilités se présentent à vous !
Mais vous ne les voyez pas et vous ne voulez pas les voir.
 
La condition du bonheur, c’est l’amour, oui, seulement l’amour,
pas la science ni même la philosophie.
 
Si vous attendez toujours qu’on pense à vous, qu’on vous comprenne,
qu’on vous aide, qu’on vous aime, vous ne serez jamais heureux.
Voulez-vous être heureux ? Ne demandez pas d’être aimé,
mais aimez, vous, jour et nuit, et vous serez sans arrêt dans le bonheur.
 
Il ne faut pas confondre une satisfaction momentanée avec le bonheur.
Vous ne pouvez donc pas dire que vous êtes heureux parce que vous
avez obtenu ce que vous désiriez : des succès, des avantages
matériels, ou même l’amour d’un homme ou d’une femme…
Pourquoi ? Parce que vous ne pouvez jamais être sûr que cela durera.
 
Le vrai bonheur est un état durable, et pour être durable il faut qu’il
ait pour base une compréhension et une sensation correctes des choses.
 
Lorsqu’on est capable de trouver le bonheur en soi-même,
on sera fort dans n’importe quelle condition.
 
Si le bonheur était synonyme de plaisir,
le monde entier nagerait dans la félicité.
 
Le bonheur, le vrai bonheur est très difficile à obtenir, mais
ce n’est pas une chose impossible. Il faut beaucoup de travail,
beaucoup de volonté, et surtout beaucoup de discernement :
comprendre que ce que la majorité des humains appelle « bonheur »
ne sont que des petits plaisirs, des petites satisfactions,
des apparences de bonheur.
 
Les connaissances XY Connaissance XY Il est inutile de perdre votre temps à acquérir un savoir qui vous
quittera peu après. Mais améliorez votre façon de vivre, et la
véritable mémoire commencera à s’éveiller en vous.
 
Celui qui se contente d’accumuler des connaissances sur toutes sortes de sujets,
même s’il est fier de posséder « un bon bagage intellectuel », comme on dit,
ce n’est pas cela qui lui permettra d’évoluer et de contribuer à l’évolution de toute l’humanité.
 
L’essentiel, c’est que vous construisiez quelques choses avec ce que
vous avez. Slip Calvin Klein Baratos En général, les humains ne construisent rien avec leur savoir ;
Il est éparpillé dans leurs armoires, dans leurs bibliothèques, et c’est tout. Nos connaissances sont de deux sortes : celles qui nous appartiennent en
propre, parce que nous les avons réellement goûtées, vécues, et celles qui nous
sont d’une certaine façon étrangères, parce qu’elles restent théoriques, livresques. T Shirt Kenzo Homme Soldes
 
Chaque connaissance que vous avez expérimentée, vécue,
restera pour toujours en votre possession.
 
Le savoir officiel que nous recevons dans les écoles et les universités,
nous donne toutes les possibilités matérielles : une situation, de l’argent,
du prestige. Mais ce savoir ne nous transforme pas, et nous restons les
mêmes avec nos incertitudes et nos faiblesses.
 
C’est dans la vie quotidienne qu’il faut d’abord montrer qu’on sait quelque chose.
En lisant des livres, bien sûr, on arrive toujours à acquérir des connaissances, et même
à devenir très érudit. Le vrai savoir, c’est d’être capable de se maîtriser, de se libérer
de ses faiblesses, de ne plus être éternellement la proie de tiraillements intérieurs.
 
Les croyances, Croire x ou Croyance x Aujourd’hui, croire ne suffitx plus ; les gens ont besoin de comprendre.
 
Un être vraiment raisonnable ne dit jamais : « Je crois » ou
« Je ne crois pas ». Slip Calvin Klein Outlet Il réfléchit, il vérifie, il expérimente longtemps
les choses, et à la fin il peut dire non pas « je crois » mais « je sais ».
 
Lorsqu’un être est convaincu, tôt ou tard il entraîne la conviction des autres,
il transmet à tous cette conviction, elle est contagieuse.
 
La méfiance enferme les êtres dans leurs défauts, leurs limitations,
alors que la confiance peut les libérer.
 
Puisque les choses et les êtres deviennent en nous ce que nous croyons qu’ils sont,
il y a là tout un travail à faire. D’abord, être vigilant pour ne pas devenir sa propre
victime en transformant en mal ce qui est simplement neutre ou même bon; mais aussi
s’efforcer de transformer ce qui est négatif et nuisible en quelque chose de bénéfique.
 
Un homme dont l’intellect est peu développé croit dur comme fer tout ce qu’on
lui enseigne sur la religion, il a ce qu’on appelle « la foi du charbonnier ». Mais
voici qu’il commence à s’instruire, il développe son esprit critique, alors peu à
peu le doute s’insinue en lui, ses convictions mollissent, il perd la foi. Mais s’il
continue à s’instruire, à approfondir, il retrouve la foi, la vraie foi,
une foi inébranlable qui est fondée sur un savoir. Ropa Interior de Calvin Klein
 
Il ne faut pas s’imaginer qu’il suffit de croire pour mériter le salut, ce serait trop
facile ; n’importe qui peut avoir la foi et continuer à vivre comme un malfaiteur.
 
On ne peut pas reprocher aux gens d’avoir des convictions, mais ils devraient se
demander parfois ce qu’elles valent et s’il ne serait pas utile de les réviser.
 
Pour vivre nous avons besoin de nous appuyer sur un certain nombre de croyances :
elles sont comme des supports pour notre vie affective, intellectuelle
 
Le plus grave défaut des humains, celui qui met le plus d’obstacles à leur
évolution, c’est la croyance indéracinable en l’infaillibilité de leurs
raisonnements et de leurs points de vue.
 
La discipline et l’effort x, volonté x discipline x Le pouvoir de l’homme de cheminer vers un mieux-être réside dans
ses efforts répétés chaque jour. Bragas Calvin Klein Baratas C’est la maîtrise de ces petites choses
qui vous donnera la possibilité de maîtriser les grandes.
 
Quand on se laisse gouverner par ce qui est agréable,
la suite est le plus souvent désagréable.
 
Seul un sage peut posséder tout l’or du monde sans jamais faire de mal :
parce qu’il est maître et de lui-même et de l’or.
 
La patience est une qualité qui doit accompagner toutes les autres.
Il faut être sage et patient, être généreux et patient, être fort et patient,
sinon toutes ces qualités que sont la sagesse, la générosité,
la force, etc., perdent rapidement de leur pouvoir.
 
Quoi que vous obteniez extérieurement, vous n’aurez jamais
la plénitude, car la plénitude ne se trouve que dans l’effort
personnel, l’effort de la volonté, de la pensée, de l’imagination.
 
S’il n’apprend pas à se dominer, à se maîtriser, l’homme supprime
toutes ses possibilités de devenir fort, puissant, intelligent.
 
Personne n’a le droit d’influencer négativement les autres en leur mettant
des limites, en leur disant qu’ils n’arriveront jamais à réaliser leurs bons projets.
Il faut toujours encourager les êtres à travailler, à faire des efforts.
 
Tous les humains veulent le bonheur, mais ils ne savent pas
comment l’obtenir et n’imaginent même pas qu’il y a pour
cela un travail à faire, une discipline à suivre.
 
La patience travaille avec le temps. Avec le temps, tout ce
que vous avez vécu, même les moments les plus difficiles,
peuvent devenir une source d’enrichissement et de joie.
 
Et la patience est aussi une manifestation de la force. T Shirt Yves Saint Laurent
Celui qui est fort ne se laisse pas entamer par le comportement
des gens de son entourage, tandis que le faible ne supporte rien,
la moindre contrariété le met hors de lui.
 Nous faisons des progrès grâce à ce qui nous résiste.
 
Nous faisons des progrès grâce à ce qui nous résiste.
 
La générosité x, donner x Nous avons reçu gratuitement, nous devons donner gratuitement.
 
Notre cœur doit être rempli d’amour pour les humains qui sont tous nos frères ;
nous devons penser à eux et les aider sans attendre la moindre récompense.
Pourquoi ? Parce que nous avons déjà la récompense ; c’est cette dilatation
intérieure, cette chaleur, cette inspiration qui nous comblent lorsque nous aimons.
 
Au contraire, celui qui a travaillé pour acquérir des richesses spirituelles
sait que personne ne peut les lui prendre, et il est toujours prêt à les partager,
parce qu’il sent qu’en cherchant à en faire bénéficier les autres,
c’est lui qui s’enrichit
 
En développant la bonté, la patience, la générosité, l’abnégation,
non seulement vous sentirez que vous vous épanouissez, mais à cause
de votre rayonnement, vous serez un jour apprécié et aimé de tous.
 
Celui qui prend s’appauvrit et celui qui donne s’enrichit.
Parce que donner, c’est éveiller en soi des forces inconnues
qui sommeillaient quelque part dans les profondeurs.
 
Est-ce que vous savez que votre vie peut devenir extraordinairement
vous ouvrir, à devenir plus fraternels, plus généreux.
 
Nous ne possédons vraiment que ce que nous sommes capables de donner.
 
Apprenez à faire le bien sans rien dire, sans vouloir qu’on sache que c’est
vous qui l’avez fait. Ainsi, non seulement vous éprouverez une joie secrète,
mais vous éveillerez chez les autres quelque chose de bon.
 
L’amour est cette capacité d’arracher de nous-même
ce qui nous est le plus cher afin de le donner.
 
L’harmonie et la sérénité XY, harmonie xy L’harmonie, c’est donc la synthèse de toutes les qualités, toutes les vertus réunies. En travaillant sur l’harmonie, vous touchez le cœur des choses. Omraam Mikhaël Aïvanhov Comme on ne peut donner aux autres que ce qu’on possède déjà soi-même,
cherchez d’abord à créer en vous l’harmonie et la lumière puis,
quand vous sentez que vous avez réussi à rendre cette harmonie
et cette lumière réelles en vous, projetez-les dans l’espace.
 
L’harmonie est le plus grand de tous les biens.
 
Quand on n’est pas harmonieux, quand on est agité, crispé,
ou irrité, on a beau insister pour avoir au moins une qualité,
rien à faire : tout ce que l’on a de mauvais en soi est là
pour mordre, pour piquer, pour frapper, pour désagréger.
 
Être en bonne harmonie avec soi-même, c’est contribuer à une
meilleure harmonie dans le monde entier. Car si vous tenez vraiment
à votre perfectionnement, à votre épanouissement, à votre salut
définitif, vous devez travailler sur l’harmonie, c’est-à-dire
harmoniser votre être avec toutes les forces de l’univers.
 
On se demande parfois d’où vient cette expression de sérénité
qui caractérise les traits de certains sages. Tout simplement, de ce
qu’ils sont parvenus à vaincre la peur de perdre quoi que ce soit.
 
La joie XY Il y a des activités qui ne procurent aucun plaisir, mais qui,
comme le dévouement et le sacrifice, sont des sources de joie pure.
 
En prononçant le mot « merci », c’est comme une source de lumière,
de paix et de joie que vous faites jaillir dans votre âme.
 
Vous ne trouverez jamais de vraie joie en dehors
de la joie que vous donnez aux autres.
 
N’attendez pas que les autres vous apportent la vie,
qu’ils vous apportent l’amour, qu’ils vous apportent la joie :
c’est vous d’abord qui devez ouvrir en vous les sources
de la vie, de l’amour et de la joie.
 
Alors, au lieu d’attendre de posséder quelque chose ou quelqu’un
pour vous réjouir, faites le contraire : réjouissez-vous de la simple
existence des êtres et des choses car, dans cette joie qu’ils
vous donnent, vous avez la sensation qu’ils vous appartiennent.
 
Mieux aimer XY Savoir aimer est la chose la plus grandiose.
 
Combien aiment de n’importe quelle façon, n’importe qui,
n’importe quand et ensuite disent que l’amour apporte tous les malheurs.
 
Il ne suffit pas d’aimer les êtres,
vous devez vous demander comment vous les aimez.
 
Chacun de vous doit résoudre le problème comment
se comporter envers les autres, et non pas comment les autres
se comportent envers lui.
 
Quand vous commencerez à comprendre vraiment, avec tout votre être,
ce que c’est de vivre avec amour, votre existence entière sera transformée.
L’amour jaillira en vous sans arrêt.
 
Pour celui qui sait le comprendre et le manifester,
l’amour représente une puissance extraordinaire.
 
C’est en cherchant à perfectionner votre façon d’aimer que vous
arriverez un jour à puiser cet amour qui est répandu partout dans l’univers.
 
Vous n’avez donc qu’une question à vous poser pour juger
de la qualité de votre amour : est-ce que grâce à lui,
l’être que vous aimez s’épanouit ?
 
Le monde intérieur, intérieur xy L’être humain n’a que très peu de pouvoir sur le monde extérieur,
c’est entendu, mais sur son monde intérieur il est tout-puissant.
 
On ne peut rien trouver extérieurement que l’on n’ait
au préalable trouvé intérieurement, c’est une loi.
 
La souffrance donne à l’homme la possibilité
de descendre en lui-même pour réfléchir.
 
Donner un sens à sa vie est la récompense d’un travail intérieur,
patient, incessant que l’homme a entrepris de faire sur lui-même.
 
La patience, la vraie, s’accompagne d’une sensation de force et de paix,
elle suppose donc que vous ayez fait préalablement un grand travail intérieur.
Il faut avoir acquis beaucoup de sagesse pour être enfin patient.
 
La pensée XY À quoi cela vous servira de pouvoir aller et venir librement,
si vous transportez des pensées, des sentiments et des désirs qui vous ligotent ?
 
Il ne suffit pas d’avoir de temps à autre un moment d’inspiration, de
lumière, pour donner un sens à sa vie ; il faut aussi apprendre à faire
durer ce moment afin qu’il devienne un état de conscience permanent.
 
Mais travaillez sur l’idée d’aimer, de faire le bien, de pardonner
et d’apporter partout l’harmonie… Il arrivera un moment où cette
idée deviendra si puissante qu’elle imprégnera toutes vos cellules.
 
La paix est un état de conscience supérieur que nous ne
pouvons atteindre qu’en travaillant à rendre nos pensées
et nos sentiments plus désintéressés et plus généreux.
 
Celui qui a passé des années à entretenir des pensées et des sentiments
désordonnés ne pourra pas tout redresser en quelques jours. Il devra
travailler pendant très longtemps aussi avant d’obtenir des résultats.
 
La sagesse XY Devenir riche avant d’être sage,
c’est la meilleure façon de se faire haïr des autres.
 
Imaginez que vous traciez un sillon et que dans ce sillon vous
fassiez couler de l’eau. Ce sillon, c’est la sagesse qui vous
indique la bonne direction, le chemin à suivre ; et l’eau,
c’est l’amour qui vous soutient tout au long de ce chemin.
 
X Si vous voulez aider les êtres, sachez que l’amour ne suffit pas,
il faut que la sagesse vienne aussi dire son mot.
 
Il faut apprendre à harmoniser les deux courants en soi-même :
savoir quand il est souhaitable de manifester l’amour et quand la sagesse.
 
Si vous voulez aider les êtres, sachez que l’amour ne suffit pas,
il faut que la sagesse vienne aussi dire son mot.
 
Se transformer XY L’être humain est venu sur la terre pour faire un
travail, et d’abord un travail sur lui-même,
afin de se dépasser, de se surpasser.
 
L’ambiance dans laquelle vivent les êtres contribue
beaucoup à faire ressortir leurs bons ou leurs mauvais côtés.
 
Le ciel semble souvent nous brimer en nous imposant
des limites, des contraintes, c’est pour éveiller en
nous la volonté de vaincre et de nous libérer.
 
L’espérance n’est pas une vague aspiration à une existence plus facile,
plus agréable, mais une sagesse qui sait utiliser le passé et
le présent pour se projeter dans l’avenir et agir sur lui.
 
Il n’y a rien de plus nocif pour la vie spirituelle
que de ne pas voir clair en soi.
 
La vérité xY L’amour et la sagesse s’unissent pour donner naissance à la vérité.
 
Tous les efforts que vous faites pour améliorer votre vie physique,
matérielle, ne vous rendront pas tellement heureux si vous
ne vous efforcez pas, d’abord, de connaître et d’accepter
les vérités qui amélioreront votre vie intérieure.
 
Pour celui qui la cherche honnêtement,
la vérité n’est pas tellement difficile à trouver.
 
Ce que nous appelons la vérité est toujours notre vérité.
C’est pourquoi il existe une vérité vivante, riche, pour
celui qui est capable de sentir les choses au-delà des
apparences, et une vérité pauvre pour celui qui ne sent rien.
 
Seul celui qui, grâce à la connaissance des vérités spirituelles,
a su mettre de l’ordre en lui-même, réalise le vrai silence.
 
La vie xY Les événements de la vie quotidienne nous inspirent des
sentiments, des émotions qu’il faut apprendre à considérer
comme une matière sur laquelle nous pouvons travailler.
 
La vie telle que chacun la voit est en grande partie
le reflet de ce qu’il est lui-même.
 
Votre vie n’est pas tellement difficile à cause de malheurs et
de catastrophes (qui n’arrivent que rarement d’ailleurs) elle est
difficile parce que vous vous faites des montagnes avec des riens.
 
L’essentiel, c’est à vie, et il faut donc la protéger, la purifier, la sanctifier,
éliminer ce qui l’entrave ou la bloque, parce qu’ensuite grâce à elle
on obtient la santé, la force, la beauté, la puissance l’intelligence.
 
Cette vie que nous avons reçue, il dépend de nous de la renforcer, de la
rendre plus belle, plus subtile, plus spirituelle. La vie a une infinité de degrés.
Celui qui reste dans les degrés inférieurs ne peut entrer en communication
qu’avec les réalités qui sont à son niveau. T Shirt Philipp Plein
 
Divers XY Au lieu de souffrir toujours de ce qui vous manque,
apprenez à vous réjouir de ce que vous avez.
 
Que chacun examine sa vie, qu’il analyse les bases sur
lesquelles il l’a construite : combien de choses vaines,
illusoires, inutiles il va découvrir !
 
Aucun acte n’est efficace tant que l’être humain n’a pas réalisé la paix en lui.
 
Vouloir gagner beaucoup d’argent n’est pas mauvais, mais tout dépend
de votre but, de votre idéal, de ce que vous voulez réaliser dans votre vie. Moda de otoño
 
L’homme complet est celui qui est capable d’embrasser
les trois mondes : la philosophie, la religion
(qui comprend aussi la morale) et l’art.
 
Que ceux qui réussissent n’oublient pas qu’ils doivent leur
succès aux efforts et aux sacrifices de ceux qui les ont précédés.
 
L’être humain est comme l’arbre : comme l’arbre sa mission sur
la terre est de donner des fruits. Et que sont ces fruits ? Des pensées,
des sentiments et des actes beaux, nobles, grands.
 
Beaucoup d’épreuves de la vie sont plus imaginaires que réelles.
 

Biographie de Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986) : Omraam Mikhaël Aïvanhov est un philosophe issu d’une famille bulgare modeste du petit village de Serbtzi dans la région de Macédoine. Comprar Boxer Calvin Klein Adolescent, il rencontre le philosophe Peter Deunov dont il suit l’enseignement ésotérique chrétien. Après un certain temps, celui-ci l’envoie en France afin de préserver son œuvre de la menace communiste. C’est ce pays d’adoption qu’il a vécu la majeure partie de sa vie. Il a dispensé oralement son enseignement philosophique et spirituel pendant près d’un demi-siècle. Omraam Mikhaël Aïvanhov a développé une pensée originale devant de nombreux auditoires. Dans ses exposés, il a abordé des questions existentielles telles que :     – Pourquoi sommes-nous ici ?     – Comment se comporter dans la vie quotidienne ?     – Comment surmonter les obstacles de la vie ?     – Comment mieux comprendre nos semblables ?     – Comment devenir de meilleures personnes (son sujet principal) ? Biographie de Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986) : Omraam Mikhaël Aïvanhov est un philosophe et pédagogue issu d’une famille bulgare modeste du petit village de Serbtzi dans la région de Macédoine. Adolescent, il rencontre le philosophe Peter Deunov dont il suit l’enseignement ésotérique chrétien. Après un certain temps, celui-ci l’envoie en France afin de préserver son œuvre de la menace communiste. C’est ce pays d’adoption qu’il a vécu la majeure partie de sa vie. Il a dispensé oralement son enseignement philosophique et spirituel pendant près d’un demi-siècle. Comprar Calzoncillos Calvin Klein Baratos Omraam Mikhaël Aïvanhov a développé une pensée originale devant de nombreux auditoires.